La Dépêche emploi, l'emploi près de chez vous

07.12.2018

Transport et logistique gardent le cap en Occitanie

Des offres d'emploi en forte augmentation et une pénurie importante de candidats. Et si vous postuliez dans le secteur ?

La dernière étude réalisée par Pôle emploi Occitanie s'intéresse au secteur du transport et de la logistique, composante importante de l’économie régionale. Les entreprises recrutent beaucoup, ce qui représente 8% des offres d’emploi diffusées par Pôle emploi et ses partenaires sur le site pole‐emploi.fr, soit un volume de 42.400 offres diffusées entre juillet 2017 et juin 2018. Un nombre qui a progressé de 9,7% en un an !
"Un employeur sur deux recherche des professionnels de la conduite de transport de marchandises sur longue distance ou du magasinage et préparation de commande", précise le service statistiques de la direction régionale. De même, une majorité des recrutements répond-t-elle à un besoin en personnel pour des emplois saisonniers. A 53%. Les recruteurs ont ainsi fréquemment recours au travail intérimaire. Et les contrats de travail proposés sont le plus souvent à temps plein. L'intérim  peut être aussi une façon de palier à une pénurie de candidats... Les entreprises rencontrent certes d'importantes difficultés de recrutement, particulièrement de conducteurs routiers (62% des postes sont jugés difficiles à pourvoir).
A fin juin 2018, Pôle emploi Occitanie comptait néanmoins 44.600 demandeurs d’emploi inscrits dans les métiers du transport et de la logistique, ce qui représentaient 8% de la demande d’emploi. "Le plus souvent des hommes, des ouvriers et des profils moins diplômés (que la moyenne Ndlr), excepté dans le transport aérien" observe Pôle emploi. Or si les employeurs recherchent des ouvriers (à plus d’un tiers), 80% des postes portent sur profils qualifiés (11% tous métiers).
Pour rapprocher l'offre de la demande, Pôle emploi permet donc aux candidats de se former. De janvier 2016 à février 2018, 18.000 demandeurs d'emploi sont par exemple sortis d’une formation liée aux métiers du transport et de la manutention en Occitanie. Les plus suivies sont celles qui permettent d'utiliser un chariot moteur et la Formation initiale minimum obligatoire (Fimo), une qualification qui permet d’exercer le métier de conducteur routier de marchandises ou de voyageurs. Globalement, Pôle emploi indique que "dans les six mois qui ont suivi la fin de leur formation, 64% des demandeurs d’emploi accèdent à l’emploi", et ajoute que "les formations de transport sanitaire affichent un retour à l’emploi durable plus élevé que la moyenne des autres formations".

Auteur : Ingrid Lemelle

Retour en haut de la page