La Dépêche emploi, l'emploi près de chez vous

18.12.2017

Emploi cadre : quelles offres en Occitanie ?

Dans quels bassins et quels secteurs se trouvent les débouchés des cadres ? L'Apec établit une cartographie.

L'Apec vient de publier une étude inédite. Une analyse géographique des offres d’emploi cadre répartis par secteur. Elle confirme leur concentration sur quelques territoires, en particulier les métropoles. Sur 322 bassins d’emploi, 17 territoires regroupent en effet 58% des cadres français, et 66% des 420.000 offres d’emploi publiées par l’Apec en 2016. Et derrière Paris, largement en tête, seuls 12 bassins ont réuni plus de 5000 opportunités d'emploi chacun, dont Toulouse (troisième du classement national avec 15.000 offres) et Montpellier (5300 offres). Porteurs, ces territoires ne le sont néanmoins pas pour tous les cadres. Aujourd'hui, en France, 40% des offres émanent déjà des seules activités informatiques, de conseil et de gestion des entreprises, et de l'ingénierie-R&D. Trois secteurs d’activité prégnants au national, comme en Occitanie, où ils représentent non seulement un volume de postes très important, mais aussi une très large majorité des débouchés.
Dans d'autres secteurs, les offres apparaissent mieux réparties. C'est le cas par exemple dans la mécanique et la métallurgie. Si les grandes métropoles françaises réunissent l'essentiel des opportunités, de nombreux bassins de taille plus modeste sont également dynamiques, et certains se démarquent particulièrement, à l'image de Figeac. Le secteur chimie-caoutchouc-plastique est lui aussi porteur à Toulouse, mais également à Castres-Mazamet (où il représente 15% des offres d'emploi cadre) et Foix-Pamiers. Une offre plus diffuse qui caractérise également l'emploi cadre dans l'industrie agroalimentaire, aéronautique ou encore le secteur électrique et l’électronique. A l'échelle de l'Occitanie, le bassin toulousain apparaît toutefois le seul (ou presque) à pouvoir offrir des débouchés aux cadres spécialisés dans ces deux derniers domaines.
D'autres se caractérisent par un volume d'offres proportionnel à la taille des bassins d’emploi. C'est le cas notamment dans la construction (environ 500 offres à Toulouse en 2016), la santé-action sociale, les services divers aux entreprises... Un dernier groupe se singularise par une concentration plus prononcée dans les grands bassins d’emploi et une faible dispersion des offres d’emploi dans des bassins plus périphériques. C'est le cas par exemple dans l'immobilier, la banque-assurance ou l’hôtellerie-restauration-loisirs, secteurs particulièrement porteurs à Montpellier.

Auteur : Ingrid Lemelle

 A qui profite le CPF ? - 05.02.2018 09:16
 L'aérospatial, un secteur "payant" - 28.11.2017 08:41
 L'ESS vue par les cadres - 28.11.2017 08:30
Retour en haut de la page